Devenez Médiateur (trice) Social(e) Accès aux Droits et Services (MSADS)

médiateur sociale accès aux droits et services
médiateur sociale accès aux droits et services

Devenez Médiateur (trice) Social(e) Accès aux Droits et Services (MSADS)

Le Titre Professionnel de médiateur sociale accès aux droits et services est défini par l’arrêté du 3 Janvier 2017.

Dans le cadre déontologique de la médiation sociale, le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services (MSADS) contribue à entretenir et faciliter les rapports sociaux et à favoriser l’inclusion des personnes par son activité de médiation destinée à tout public. Il (elle) facilite l’accès aux services et aux droits, lève les incompréhensions entre les personnes et les institutions et aide à la prévention et à la résolution de conflits. Sa connaissance du territoire d’activité et ses liens avec les structures présentes contribuent à la mise en place de réponses adaptées aux besoins des publics et aux évolutions sociales.

Dans le cadre de sa mission, le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services (MSADS) accueille ou va à la rencontre des personnes en recherche d’information ou d’écoute, en difficulté ou en situation de rupture sociale. Il (elle) peut également intervenir en réponse à la demande d’une structure autre que son employeur. Tout au long de son intervention, il (elle) veille à contribuer à l’autonomie des personnes et à travailler en complémentarité et en concertation avec d’autres professionnels.

Il (elle) repère les difficultés des personnes à accéder aux droits et aux services dématérialisés afin de leur permettre d’y remédier. En position de tiers impartial, il (elle) contribue à faciliter les échanges ou à rétablir le dialogue entre les personnes, ou entre les personnes et les institutions. Il porte à la connaissance des institutions les questions et les problèmatiques des personnes. Par une démarche d’écoute active et l’explicitation des normes, des codes, des points de vue et des conséquences sociales des comportements, il (elle) favorise l’émergence de solutions acceptables par chacun.

Le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services (MSADS) utilise les sources d’information pertinentes pour son activité et se tient informé(e) des évolutions du territoire d’activité. Il (elle) est inséré(e) dans un réseau de professionnels et l’élargit si besoin afin de contribuer à la qualité du service rendu aux publics. Il (elle) contribue à des diagnostics de la vie sociale et échange des informations avec son réseau dans le respect des règles de confidentialité. Il (elle) participe à la conception d’activités supports à la médiation sociale, collabore à leur mise en œuvre et à l’évaluation des résultats.

Régulièrement, le (la) MSADS rend compte de son activité à sa hiérarchie. Il (elle) utilise couramment les outils bureautiques et numériques.

Le (la) MSADS exerce ses activités sur un territoire géographique ou défini par une problématique sociale identifiée. Il (elle) accueille les publics dans un lieu dédié à la médiation ou se déplace, y compris au domicile des personnes. Il (elle) peut être joignable à tout moment lors de ses déplacements.
Autonome dans le déroulement de ses activités, il (elle) intervient sous la responsabilité d’un responsable de la structure ou du service de médiation sociale. Ses missions et son activité sont exercées dans le cadre déontologique de la médiation sociale et suivant le processus de médiation sociale, en référence à la charte visée par le Comité Interministériel des villes du 1er octobre 2001 et à celle définie dans la norme AFNOR  » cadre du métier de la médiation sociale « .

Le (la) MSADS est en lien avec les professionnels des associations, administrations et structures en charge d’un service public du territoire d’activité. Il (elle) travaille en concertation avec ses partenaires et conduit l’action de médiation en complémentarité d’autres interventions ou prises en charge.

Selon le contexte le (la) MSADS travaille seul ou en équipe. Il (elle) peut être amené(e) à travailler le soir ou le week-end.

Organisation du cursus

Durée du cursus : 12 mois

Volume horaire : 700 heures (455 h de formation théorique et 245 h de formation pratique)

Rythme : une semaine par mois

Programe

Contribuer à une veille sociale et participer aux réseaux professionnels d’un territoire.

Analyser les caractéristiques d’un territoire d’activité

Identifier les acteurs en lien avec son activité et s’insérer dans des réseaux existants

Contribuer à la veille sociale sur un territoire d’activité

Assurer un service de médiation sociale

Accueillir les personnes et présenter le cadre de la médiation sociale

Identifier avec la personne les différentes composantes d’une situation

Faciliter l’accès aux droits et aux services dématérialisés

Rétablir la relation entre une personne et une structure par un processus de médiation sociale

Contribuer à la résolution de situations conflictuelles par un processus de médiation sociale

Accompagner la personne dans la mise en œuvre de ses démarches

Rendre compte de son activité

Analyser sa pratique de médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services

Faciliter et organiser des activités supports à la médiation sociale

Contribuer à l’élaboration et à la construction d’une activité support à la médiation sociale

Contribuer à la mise en œuvre d’une activité support à la médiation sociale

Participer à l’évaluation d’une activité support à la médiation sociale

Équipe pédagogique

Responsable de formationAntonio FERNANDES LAMEIRAS  – a.fernandes@alliance-mediation.eu

Téléphone : +33 7 56 83 49 42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *