Le bien-être au travail

Le bien-être au travail
Le bien-être au travail

Développer le bien-être au travail, serait-il la solution pour « soigner » les maux des salariés ?

Depuis maintenant quatre ans, je vois des idées proposées pour améliorer le bien-être des salariés au travail. De nombreux livres, conférences, articles, études sont présents dans notre quotidien.  Le bénéfice de ses actions est évidement pour les salariés, moins de stress, d’avantage de plaisir, de motivation.  Et de plus en plus avéré pour les entreprises : celles qui travaillent sur la bienveillance sont plus efficaces, attirent les jeunes diplômés et ont la cote auprès de leurs clients.

Pourtant de nombreux malentendus, voire des illusions, demeurent.  Soyons clairs, toute initiative en-là matière est positive, mais ne confondons pas les actions sympathiques de surface, ponctuelle, et celles plus globales durables, qui permettent de transformer réellement notre vécu du travail.

Le développement des séminaires de pleine conscience, de développement des équipes ou autres cours de yoga est un bon point de départ, mais ne saurait remplacer, quand le besoin s’en fait sentir, d’un travail plus pérenne sur le comportement face à celui-ci.

L’évitement du conflit et le risque de pourrissement des situations qu’il entraine, est parfois bien plus violent. Déléguer au RH la mise en œuvre d’une politique de bienveillance au travail, n’est efficace et n’a de sens que si les dirigeants sont parties prenantes c’est donc une affaire d’entreprise.

C’est vrai, certains salariés souffrent au travail. Mais certains d’entre-deux souvent oubliés par toutes ces actions sympathiques de surface, prennent également du plaisir dans leur quotidien.

Pouvons-nous inverser notre pensée ? Pouvons-nous arrêter de « soigner » les maux des salariés, pouvons-nous arrêter de penser que l’entreprise est pathogène et qu’elle est la source des dégradations relationnelles ? Pouvons-nous arrêter de penser qu’il faut la préserver de la dégradation mentale qu’elle peut engendrer auprès des salariés, afin d’éviter qu’ils souffrent dans l’entreprise.

Ce que nous vous proposons c’est de rendre aux salariés leurs pouvoirs d’agir. C’est de travailler sur l’analyse de l’activité. Comprendre l’activité des salariés, pour mieux l’appréhender et ainsi résoudre les conflits au travail. Les conflits au travail c’est les écarts existent entre ce que l’on demande de faire à un salarié et ce que fait réellement le salarié. Ainsi les entreprises pourraient changer les fiches de poste, et prendre en considération le travail réel.

Nos équipes sont à votre disposition pour vous présenter nos propositions. Si vous partager nos idées, si vous avez essayé des actions dites de « sparadraps », et qu’aujourd’hui vous souhaitez une action efficace avec du résultat, si vous souhaitez comprendre l’activité de vos salariés, pour mieux l’adapter, la changer, alors nous serons là à vos côtés pour vous accompagner.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *